Mon projet : La conversion de notre Bulli

My project: The conversion of our Bulli

Les choses doivent changer

Nous faisons partie de ces personnes qui ont toujours eu l'envie de voyager plutôt que le mal de mal du pays... Le sentiment d'être sur la route, de découvrir de nouvelles choses, d'expérimenter une nouvelle culture et de laisser le quotidien derrière soi nous fascine à chaque fois à nouveau. C'est pourquoi nous aimons toujours être aussi proches de l'action que possible, faire beaucoup de choses pendant la journée et, jusqu'à présent, nous avons surtout été "chez nous" dans des maisons de vacances. Nous apprécions vraiment le sentiment de revenir à la maison de vacances après les excursions, mais à un moment donné, une pensée nous est venue: pourquoi toujours revenir alors qu'il y a encore tant à découvrir?

Nous voulions sortir, retourner à la nature, à tous ces endroits magnifiques dont nous n'avons pas eu l'occasion de profiter depuis longtemps. Nous voulions retourner dans des endroits reculés sans perdre notre mobilité et en restant capables de voyager. Il était donc clair pour nous que nous avions besoin d'une solution de vacances mobile qui nous permettrait d'y aller et de séjourner dans plusieurs endroits tout en restant indépendants. Les campings n'ayant jamais été dans notre ligne de mire, nous avons atterri assez rapidement avec un van ou un fourgon. L'idée de pouvoir l'aménager nous-mêmes selon nos envies et avec cœur et âme nous a donné le sentiment de pouvoir créer le parfait foyer loin de noter maison. Des objectifs ambitieux, comme nous l'avons constaté rétrospectivement, mais comme le dit le proverbe: Quand on veut, un peut! Et oui, nous avons aussi décidé de vivre la "van life" branchée.

La base mobile

Alors pourquoi ne pas trouver "simplement" un Bulli et le transformer? Le bus VW n'est pas seulement un classique, il était aussi parfaitement adapté à nos projets. Aussitôt dit, aussitôt fait. Après de longues recherches, nous sommes tombés amoureux d'un VW T3 Joker à toit surélevé de notre région et nous avons pu nous proclamer les heureux propriétaires du monstre bleu de 1985 quelques jours après le premier rendez-vous de visite.

Nous sommes restés là, clés en main, à contempler le véhicule de 4,6 m de long. Notre enthousiasme pour l'idée de voyager avec un van et pour le T3, était venu si vite pour nous que nous n'avions pas encore pensé à la suite de la procédure pour être honnête. En fait, le bien de la base déjà super équipé, offre (pour nous) assez d'espace et aussi une petite cuisine. Nous l'avons choisi avant tout pour son aspect extérieur et l'espace qu'il offre, et parce qu'il a tout simplement l'air d'un vrai vieux modèle. À l'intérieur, cependant, il n'a pas vraiment fait d'étincelles. C'est un peu difficile à expliquer, mais chaque fois que nous avons jeté un coup d'œil à l'intérieur, nous nous sommes dit "il y a du potentiel" et non "oh, c'est habitable". Et l'habitabilité est ce que nous voulions qu'elle soit sur la route. Le T3 ne devait pas seulement nous donner le sentiment d'aventure à l'extérieur, mais aussi être prêt pour de telles aventures à l'intérieur, et ce en 2020 et non en 1989. Ainsi, après quelques allers-retours, nous sommes arrivés au point suivant: Aménager oui, mais comment?

Premières décisions - Construire à partir de zéro ou des kits de conversion préfabriqués ?

Les premières bullis de ce type ont déjà été converties pour les vacances et offraient beaucoup de confort dans un espace réduit. C'est pourquoi une industrie distincte a vu le jour, qui propose différents kits de conversion pour la transformation d'un tel véhicule. Vous y trouverez tout, des lits aux meubles, pour transformer votre véhicule en un camping-car où vous pourrez vivre bien et confortablement. Nous avons donc réfléchi à la question de savoir si nous voulions profiter d'un tel kit pour pimenter notre véhicule ou si nous préférions faire la conversion entièrement nous-mêmes. Finalement, nous avons opté pour un mélange. Nous voulions faire de nombreuses parties de la transformation nous-mêmes afin de pouvoir ajouter notre touche personnelle et créer quelque chose pour nous-mêmes. Par ailleurs, nous voulions également acheter des meubles individuels assortis à notre véhicule. Après tout, nous voulions créer le bus VW qui nous correspond et qui reflète notre attitude envers la vie. C'est pourquoi nous voulions garder un contrôle total sur les éléments de base.

Tout doit aller

C'était la première étape pour nous et en même temps celle qui nous a fait douter de notre plan: l'aménagement. Fidèles à la devise "Tout doit aller", nous étions motivés pour nous mettre au travail, pour découvrir peu après que c'était un sacré travail et que tout ne pouvait pas être retiré rapidement du van du premier coup de vis ou de levier. Ici, c'était coincé, il n'y avait pas de place, une pièce était vissée à l'autre. Une fois notre première diatribe derrière nous, nous avons fait une pause: On ne peut pas faire tout ça aussi négligemment. Alors à nouveau, lentement et pas à pas: dans un premier temps, nous nous sommes armés d'un stylo et d'une feuille de papier et avons noté les tâches à accomplir: La banquette devait partir, ainsi que la cuisine, puis l'armoire arrière suivie de l'armoire latérale. Les sièges avant et le toit surélevé pouvaient rester.

Une fois que nous avons eu une meilleure idée de l'ampleur des différentes étapes, nous avons pris des notes et rassemblé chaque petite vis dans de petits sacs, que nous avons soigneusement étiquetés afin de pouvoir tout retrouver plus tard et, surtout, de les attribuer correctement. Après quelques jours de patience et de travail minutieux, nous avions tout enlevé plus ou moins comme prévu, et au lieu du vide béant attendu, l'intérieur ressemblait plutôt à un pur chaos. Tout semblait brut et non construit, avec des trous et des résidus de colle qui demandaient à être remplacés.

Bulli Umbau


Planification initiale: électricité, alimentation et éclairage

Premièrement, nous avons choisi ces thèmes, car ils nous semblaient particulièrement importants et évidents. Quand on veut passer ses vacances loin de tout, on veut aussi voir quelque chose des environs et être assis en pleine lumière pour un dîner romantique. C'est bien sûr ce à quoi nous avons pensé en premier ;-)

Avant de pouvoir poser l'isolation de l'intérieur, nous devions bien sûr savoir exactement de quels câblages nous avions besoin et les intégrer dans l'isolation à l'aide de gaines. Je dois avouer que nous n'avons pas de connaissances particulières en matière d'électricité et que nous avons donc fait appel à un professionnel. Celui-ci a non seulement conçu pour nous l'ensemble du câblage, mais il a également veillé à ce que la batterie, les transformateurs de courant et les panneaux solaires pour le toit soient de dimensions adaptées. Nous voulions, dans la mesure du possible, être indépendants des campings et d'une alimentation électrique externe dans le cadre de notre van life.

Pour l'éclairage, nous avons résolument opté pour un éclairage LED. En effet, celui-ci a non seulement une durée de vie particulièrement longue, mais il nécessite également moins d'énergie et produit surtout moins de chaleur. Ainsi, nous pouvons utiliser dans notre bus VW un éclairage direct et un éclairage indirect, qui peuvent être facilement commandés séparément. Et grâce aux batteries de taille adaptée dans le véhicule, nous pouvons également travailler avec l'ordinateur portable, charger nos smartphones ou utiliser la tablette pour une soirée cinéma au lit. Grâce aux puissants capteurs solaires sur le toit, qui rechargent les batteries sous le lit, nous pouvons facilement produire suffisamment d'énergie dans la plupart des lieux pour profiter de notre quotidien sans aucune restriction.

Une bonne isolation à la base

La question suivante portait sur les vitres de notre camion. Celles-ci devaient si possible pouvoir être fermées de manière opaque et offrir en outre une bonne isolation thermique. Nous voulions ainsi être sûrs de pouvoir utiliser notre T3 pendant les saisons froides ou pour des destinations de vacances un peu plus froides, sans qu'il y ait des courants d'air dans chaque fissure. C'est pourquoi, dans le cadre de l'isolation intérieure du Bulli, nous avons décidé d'équiper les fenêtres de cadres intérieurs dans lesquels nous avons pu installer des volets roulants adaptés. Pratiques, absolument opaques et obscurcissants, ils offrent également une couche d'isolation supplémentaire aux fenêtres en cas de soleil ou de froid, ce qui s'est clairement avéré payant jusqu'à présent. Nous pouvons ainsi profiter de la vue par les fenêtres pendant la journée et même découvrir la nature presque à portée de main lorsque nous nous prélassons au lit. Outre les fenêtres, nous avons également isolé les murs, le toit et surtout le plancher du véhicule. L'isolation thermique et le revêtement qui la recouvre réduisent certes légèrement l'espace intérieur, mais cela en vaut la peine pour que nous n'ayons ni trop froid ni trop chaud. Après avoir bien calfeutré le tout, nous sommes passés au nouveau revêtement pour le sol. Comme il y avait déjà une isolation semblable à de la mousse sous le caoutchouc noir, nous avons simplement agrafé un peu de matériau isolant sur la face inférieure de la plaque de sol. Le sol en PVC souhaité a ensuite été posé sur les plaques de sol.

Des toilettes dans le van? Seulement sous des conditions claires

L'indépendance signifie aussi que nous voulions avoir des toilettes dans notre bus VW. Mais l'expérience des vacances précédentes, et surtout celle du jardin ouvrier de ma belle-mère, m'avait prouvé que je ne voulais définitivement pas de toilettes chimiques dans mon bus. L'odeur bien connue de la plupart des toilettes Dixie me donne encore des frissons aujourd'hui. Et l'idée de devoir toujours porter péniblement une soupe brune et dégoulinante d'un poids considérable me rebute également. De plus, nous apprécions notre environnement et souhaitons le laisser aussi intact que possible et ne pas avoir d'influence négative sur lui. C'est pourquoi il était clair pour moi dès le départ que seules des toilettes à séparation qui nous rendraient indépendants des stations de vidange seraient installées dans le T3.

Les toilettes à séparation fonctionnent selon un principe simple: comme leur nom l'indique, elles séparent, sans eau ni produits chimiques, l'urine et les selles, qui peuvent donc être éliminées séparément. Les parties liquides des excréments sont donc collectées dans un autre réservoir que les parties solides. Les selles sont jetées dans des sacs avec les ordures ménagères normales, tandis que tu peux simplement verser l'urine dans un égout. Cela facilite considérablement l'élimination et permet d'économiser d'une part des produits chimiques et aussi de l'eau, puisque cela n'est pas nécessaire pour l'utilisation. Cela permet également de minimiser le contenu à vider. Nous avons finalement opté pour un petit modèle de toilettes à séparation, au design sobre et très compact, que nous pouvons fixer derrière les sièges pendant le trajet.

La salle de bains dans la van life - des solutions simples pour la route

L'espace dans un van est limité. C'est pourquoi nous avons décidé de déplacer la salle de bains à l'extérieur. Grâce à un anneau périphérique sur le hayon arrière du véhicule, nous pouvons facilement et rapidement installer un rideau de douche et utiliser une douche mobile pour nous nettoyer rapidement et facilement. Cependant, nous réfléchissons toujours à la manière de mieux chauffer l'eau de la douche pendant les périodes plus fraîches. Jusqu'à présent, nous avons toujours rempli le réservoir d'eau chaude, puis ajusté la température avec de l'eau froide jusqu'à ce qu'elle nous convienne. Cela ne permet pas de prendre de longues douches, mais nous pouvons tout de même nous nettoyer rapidement et efficacement après une journée fatigante. Et soyons honnêtes: comme nous voyageons avec notre van surtout pendant les mois d'été et que la douche peut donc être rafraîchissante, cela ne pose que rarement un vrai problème. Notre prochaine idée est d'intégrer une douche fixe dans le hayon arrière. Mais pour l'instant, nous avons mis ce projet de côté.

Notre cuisine de plain-pied

Comme nous avons également démonté la cuisine, nous pouvons utiliser les conduites et les raccords existants pour installer une nouvelle kitchenette. Cependant, nous voulions aussi renoncer en grande partie au gaz en cours de route, c'est pourquoi nous avons opté pour une plaque céramique avec réchaud diesel, qui fonctionne à l'aide de diesel et de notre installation solaire. Pour la mise en œuvre, nous avons demandé l'aide d'une entreprise spécialisée, car nous n'étions pas très à l'aise avec le raccordement et l'installation par des experts est recommandée. Nous avons donc passé l'éponge et nous sommes contentés de peindre le corps de la kitchenette et de l'agrémenter d'un nouvel évier. Pour l'évier, nous avons pu utiliser les raccords existants. Nous avons également remplacé l'ancien réfrigérateur par un nouveau modèle et l'avons branché derrière le cache prévu à cet effet sur la ligne de cuisine. Dans le van lui-même, nous avons encore posé des carreaux autocollants pour protéger les murs des éclaboussures lorsque nous cuisinons. Ensuite, nous nous sommes occupés de l'équipement : des casseroles aux petits crochets pour les filets à fruits, en passant par une petite étagère à épices, nous avons pu tout ranger comme nous le souhaitions.

La touche finale

Nous n'avons pas réinstallé la banquette à l'arrière du T3, mais nous avons intégré à la place une structure en bois légèrement surélevée, sur laquelle nous avons pu placer un matelas confortable sous lequel nous avons pu créer un espace de rangement supplémentaire pour les caisses et notre équipement. Comme la surface au sol est limitée dans le véhicule, il faut finalement utiliser chaque espace disponible. C'est pourquoi nous avons également fixé un filet à bagages sous le toit surélevé, qui nous offre un espace de rangement supplémentaire. Pour rendre l'endroit encore plus confortable, nous avons utilisé des petites étagères à épices pour placer quelques affaires sur les murs. Nous avons également ajouté une barre à crochets pour nos vestes. Une fois les gros travaux terminés, j'ai pu - ou plutôt j'ai eu le droit - de me consacrer à la belle partie de la décoration et d'harmoniser les couleurs de tous les accessoires. La couleur de la façade extérieure de notre favori est maintenant un mélange de bleu et de rose pâle à l'intérieur ;-). Maintenant, tout est assorti, du couvercle de toilettes assorti aux crochets muraux.

Nous sommes maintenant très fiers de notre T3 et de tous les efforts que nous y avons consacrés. Bien sûr, nous avons eu besoin de beaucoup d'aide, mais cela ne diminue en rien notre fierté, car nous pouvons affirmer en toute confiance que tout fonctionne. Nous avons maintenant une maison mobile, des toilettes dans la cuisine, une cuisine dans la salle de bain, un lit dans le couloir, une armoire sous le lit, une douche dans le coffre et un véhicule dans la maison.

Et avec ça, nous sommes aux anges et ne devons plus faire demi-tour dans les endroits où il y a encore tant de choses à découvrir pour nous.

Menschen auf bullitour


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Plus d'articles pour vous Voir tout